Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la directive relative à la confidentialité électronique, nous devons vous demander l'autorisation de mettre en place ces cookies.

Employeurs
Connectez-vous

Emploi saisonnier - Légumes :
Récolte, Triage et Conditionnement des pommes de terre Primeur

Tâches à accomplir :

Récolte mécanique :

Conduire une ensileuse, une moissonneuse-batteuse ou une récolteuse de betteraves est tout le contraire d’une arracheuse de pommes de terre qui demande finesse et concentration. Il est important que l’organe arracheur soit positionné et ajusté exactement au-dessus de la butte à récolter. Pour cela, le conducteur utilise diverses commandes hydrauliques qui permettent d’optimiser le réglage de la profondeur et la séparation des fanes.

L’arrachage mécanisé des pommes de terre consiste à soulever la butte de terre où se trouvent les tubercules et à diriger le mélange de terre et de tubercules vers les mécanismes de séparation et de nettoyage.

Sur l’arracheuse, disposant d’un poste de travail aménagé, s’opère un triage manuel méticuleux pour garantir la bonne conservation des tubercules sains. Les tubercules blessés, pourris ou abîmés sont immédiatement éliminés.

Le conducteur qui, au volant du tracteur lors de manœuvres en bout de champ, doit s’arrêter brièvement et faire en sorte que la remorque chargée de paloxes soit bien parquée pour exécuter le transbordement des pommes de terre rapidement et sans peine.

Récolte manuelle :

Après que les pommes de terre aient été déterrées par un tracteur équipé d’une déterreuse, l’ouvrier, préposé aux cagettes, les répartit sur le rang en laissant un espace d’environ 1 mètre entre chacune.

Les ramasseurs se placent, deux par deux, en se répartissant de chaque côté du rang. Les deux ouvriers récoltent les pommes de terre nouvelles, en commençant autour et sous la cagette. Les pommes de terre coupées, vertes, épluchées ou entaillées sont jetées sur un emplacement libre, réservé à cet effet. Ils vérifient qu’il n’en reste pas sous la terre et sous les fanes. Ils se déplacent en duo jusqu’à la cagette suivante libre et remontent ainsi le rang.

Un ouvrier vide avec précaution, les cagettes dans le pallox (caisse en bois). Le pallox, qui contient 950 à 1100 kg, n’est rempli qu’aux 4/5 afin d’éviter le tassement. Il redonne les cagettes vidées à l’ouvrier préposé qui les replace sur d’autres rangs.

La cargaison est ensuite transférée à l’usine pour y être stockée ou dirigée vers la chaîne d’emballage pour y être triée, pesée, lavée et ensachée selon les commandes.

Triage et stockage :

Les travaux se déroulent sur trois postes :

  • Triage, à l’extérieur, à réception des pommes de terre
  • Triage avant conditionnement des pommes de terre,
  • Conditionnement des pommes de terre.

Conditionnement :

Les pommes de terre sont lavées mécaniquement. L’ouvrier, équipé de gants étanches, prend soin d’éliminer les restes de déchets ainsi que les pommes de terre vertes, pourries ou coupées. Il jette les déchets dans les bacs prévus à cet effet. Les pommes de terre lavées passent par un bac de tri (trémie) et sont ensuite distribuées dans les machines de conditionnement selon leur variété et les commandes.

Le conditionnement s’effectue en sac de 2,5 kg, 5 kg, 10 kg ou 25 kg. L’ouvrier vérifie que la machine est prête, étiquette à la bonne date, au bon poids et la bonne variété, place les sachets avec la couleur correspondant à la variété, vérifie le fonctionnement de la table tournante et du tapis roulant. Lors de l’opération, il veille au bon remplissage en pommes de terre de la machine. Il dispose les cartons et palettes appropriés et procède au rangement des cartons sur la palette en veillant à la répartition de la charge.

Le travail s’effectue en équipe :

  • Un ouvrier remplit les sacs avec les sachets à la sortie de la machine,
  • Un autre ouvrier enlève les sacs pleins et replace un sac vide sur le portant,
  • Un troisième ferme les sacs et les empile en étages.

La palette est enfin couverte d’un film de protection. Les pommes de terre ainsi conditionnées sont stockées au maximum 48 heures avant d’être chargées dans les camions.

Emballage des pommes de terre sur une chaîne :

Si le conditionnement se fait sur une chaîne, les ouvriers procèdent d’abord au pesage, en prenant soin de verser délicatement les pommes de terre sur la balance. Elles sont ensuite lavées à l’eau envoyée par jet sur le tapis-brosse puis séchées par une soufflerie.

Les pommes de terre sont ensuite transportées sur un tapis placé perpendiculairement à la chaîne. L’ouvrier effectue le tri selon le besoin de l’emballage dans les casiers. Il dispose les casiers derrière les machines à ensacher selon le poids (5, 10 ou 25 kg) et selon le sachet (fi let ou plastique). Il pèse et emballe les pommes de terre selon les commandes.

Il effectue manuellement la mise sur palettes grâce à un plateau tournant. Il place les palettes dans un congélateur où les légumes sont conservés à -70 °C.


Ce que l'agriculteur attend de moi :

  • Il évite de courir, car il y a une forte circulation de chariots élévateurs, de tracteurs, de camions et autres véhicules
  • Il accepte les variations climatiques et de température (conservation en congélateur).

Bon à savoir :

  • Bonne condition physique
  • Attention au problème de dos,
  • Supporter la chaleur

Les conditions de travail :

  • Pénibilité du travail,
  • Contraintes de sécurité et de prévention,
  • Contraintes liées à l'hygiène agroalimentaire,
  • Esprit d'équipe et respect des consignes ;
  • Organisation et initiative, autonomie,
  • Horaires décalés et travail le week-end,
  • Esprit d'équipe et contact.

Je peux apprendre :

  • Les employés qui conduisent, pour les exploitants, le tracteur et la récolteuse de pommes de terre suivent en une formation appropriée dans l’entreprise.

Rémunération :

Votre employeur a l’obligation de vous verser une rémunération minimale fixée par la loi, correspondant au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

Le SMIC horaire est actuellement (février 2016) de 9,67 € brut.

Attention, cette rémunération minimum est minorée de :

  • 20 % si vous êtes âgé de 16 à 17 ans
  • 10 % si vous êtes âgé entre 17 et 18 ans

Période :

  • De Mai à Juin.