Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la directive relative à la confidentialité électronique, nous devons vous demander l'autorisation de mettre en place ces cookies.

Employeurs
Connectez-vous

Emploi saisonnier - Légumes :
Récolte et Conditionnement du Poireau

Les poireaux sont cultivés en plein champ, quasiment toute l’année. Le repiquage se fait en ligne sous tunnel afin de permettre aux plants de se développer et atteindre la taille d’un crayon à papier.

Tâches à accomplir :

Repiquage :

L’ouvrier repique les plants individuellement en taillant racines et tiges pour atteindre un fût de 15 à 20 cm de hauteur. Il enterre chaque plant sur une ligne, à une profondeur d’environ 10 cm.

Buttage :

Si le buttage se fait manuellement, l’ouvrier remonte la terre à l’aide d’un outil sur le plant de poireau afin qu’il blanchisse. Durant la culture, il faut en général effectuer deux buttages afin d’obtenir un blanchiment du poireau d’à peu près 20 cm ; les feuilles doivent être assez larges et vertes. Il peut procéder à l’arrosage en prenant soin de maîtriser l’apport en eau pour éviter les montées de graines précoces. Il peut utiliser un motoculteur pour le buttage.

Arrachage :

Si l’arrachage est fait manuellement, l’ouvrier saisit le poireau et tire en prenant soin de ne pas le casser. Il le met en caisse et transporte les caisses une fois remplies, en bout d’allée.

Lavage :

Si le lavage est fait manuellement, l’ouvrier saisit les caisses de poireaux afin de les plonger dans le bassin de nettoyage. À l’aide d’un jet d’eau, il s’assure que le nettoyage est complètement effectué.

Epluchage :

L’ouvrier saisit les poireaux un à un. À l’aide d’un couteau, il coupe au besoin les racines et les feuilles abîmées ou tâchées.

Mise en botte :

Si la mise en bottes est faite manuellement, l’ouvrier saisit le nombre déterminé de poireaux, constitue une botte et l’attache à l’aide d’un élastique ou d’une ficelle.


Ce que l'agriculteur attend de moi :

  • L’ouvrier peut travailler courbé ou accroupi et accepte les variations climatiques,
  • Il a une bonne dextérité pour effectuer les semis et le repiquage,
  • Il sait utiliser un cordeau, un traceur et un râteau,
  • Il est soigneux, patient, précis et vigilant,
  • Il maîtrise sa force physique, surtout au moment de l’arrachage pour ne pas abîmer les plants,
  • Il peut transporter des caisses remplies, d’un poids pouvant aller jusqu’à 10 kg
  • Au cours de l’épluchage, il est prudent lors du maniement du couteau,
  • Pour confectionner la botte, il est précis, attentionné, sait compter et faire un nœud.

Les conditions de travail :

  • Pénibilité du travail,
  • Contraintes de sécurité et de prévention,
  • Contraintes liées à l'hygiène agroalimentaire,
  • Esprit d'équipe et respect des consignes ;
  • Organisation et initiative, autonomie,
  • Horaires décalés et travail le week-end,

Je peux apprendre :

  • Sur l’exploitation en 1 journée.

Rémunération :

Votre employeur a l’obligation de vous verser une rémunération minimale fixée par la loi, correspondant au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

Le SMIC horaire est actuellement (février 2016) de 9,67 € brut.

Attention, cette rémunération minimum est minorée de :

  • 20 % si vous êtes âgé de 16 à 17 ans
  • 10 % si vous êtes âgé entre 17 et 18 ans

Période :

Repiquage :

  • De Juin à Août

Récolte :

  • De Août à Juin