Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la directive relative à la confidentialité électronique, nous devons vous demander l'autorisation de mettre en place ces cookies.

Employeurs
Connectez-vous

Emploi saisonnier - Légumes :
Récolte et Conditionnement des Asperges

L’asperge se cultive en pleine terre. Elle doit être récoltée manuellement avant qu’elle ne sorte de terre. Les tiges sont délicatement coupées à leur base en veillant à ne pas blesser les racines de la plante qui assurent les récoltes des années futures. En période de production, la récolte est quotidienne. Parfois, deux passages peuvent être effectués dans la journée sur une même parcelle.

Tâches à accomplir :

Plantation :

Un premier ouvrier prend une caisse pouvant contenir une cinquantaine de griffes (ensemble constitué du rhizome et de racines), place un plant tous les 45 centimètres environ à côté de la tranchée, réapprovisionne la caisse à partir d’un conteneur placé tous les 150 mètres.

Un deuxième ouvrier prend d’une main, un gabarit de 45 centimètres, de l’autre, un plant après l’autre. À l’aide d’un bâton, il les place exactement à 45 centimètres dans la tranchée.

Ouverture, fermeture des bâches de forçage :

L’ouvrier ôte la bâche de la butte afin de faciliter le travail de récolte.

Il enlève le sac de terre placé sur la butte et le place entre les buttes. Il repousse la bâche en la maintenant en permanence avec de la terre puis la remet sur la butte après le passage des cueilleurs en la maintenant grâce à des sacs de terre placés tous les 15 mètres.

Il reprend la bâche ouverte pour la refermer sur la butte et replace le sac au-dessus.

Récolte et conditionnement :

L’ouvrier s’équipe d’un seau à bords larges ou panier, d’une gouge (sorte de long couteau semi-cylindrique), de gants et d’une spatule.

Responsable de sa ligne, il repère les asperges dont les têtes dépassent des buttes. Pour les asperges blanches, il repère les surélévations et craquellements de la terre. Il dégage la terre autour avec les doigts, observe l’orientation de l’asperge (certaines ont pu en effet pousser tordues). Il évite de détériorer les jeunes pousses se trouvant à proximité. Il place la gouge à environ 1 à 2 centimètres de l’asperge et cherche à obtenir une pousse la plus longue possible en prenant soin de ne pas toucher la griffe. Il place les asperges dans les caisses et rebouche les trous.


Ce que l'agriculteur attend de moi :

  • Le travail s’effectue avec soin et dextérité.
  • Il doit être à l’heure et capable de repérer le lieu de travail.
  • Il sait repérer le craquellement, signe de la maturité de l’asperge.
  • Il peut travailler courbé, se relever fréquemment durant la journée, accepter les variations de température et conditions climatiques.

Bon à savoir :

  • Être en bonne condition physique
  • Connaissance des différentes méthodes de cueillette (manuelle ou semi-mécanique)
  • Moyen de locomotion indispensable pour aller sur les différents sites.

Les conditions de travail :

  • Pénibilité du travail,
  • Contraintes de sécurité et de prévention,
  • Contraintes liées à l'hygiène agroalimentaire,
  • Esprit d'équipe et respect des consignes ;
  • Organisation et initiative, autonomie,
  • Horaires décalés et travail le week-end,
  • Esprit d'équipe et contact.

Astuces :

Ramasser les asperges dans les champs à l’aide d’une gouge (outil tranchant arrondi) pour l’asperge blanche et demie verte, avec un couteau ou à la main pour l’asperge verte. Quand on voit la pointe de l’asperge, on gratte un peu la terre et on enfonce la gouge parallèlement à elle, à 1 ou 2 cm. Quand on touche le plateau, on sent une petite résistance : c’est là qu’il faut donner un petit coup de levier pour que ça chasse le pied. On ne coupe pas l’asperge, on la décolle

Je peux apprendre :

  • Sur l’exploitation en 1 ou 2 jours.

Rémunération :

Votre employeur a l’obligation de vous verser une rémunération minimale fixée par la loi, correspondant au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

Le SMIC horaire est actuellement (février 2016) de 9,67 € brut.

Attention, cette rémunération minimum est minorée de :

  • 20 % si vous êtes âgé de 16 à 17 ans
  • 10 % si vous êtes âgé entre 17 et 18 ans

Période :

Plantation, forçage :

  • Avril

Récolte et conditionnement :

  • De Mars à Juin