Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la directive relative à la confidentialité électronique, nous devons vous demander l'autorisation de mettre en place ces cookies.

Employeurs
Connectez-vous

Emploi saisonnier - Grandes Cultures :
Épuration et Castration du Maïs

La production de semences de maïs repose sur la technique d’hybridation, c’est-à-dire à croiser naturellement deux variétés de la même espèce. Elle vise uniquement, comme son nom l’indique, à fournir les graines qui serviront à préparer les champs de maïs grain, ceux qui donnent les épis voués à la consommation.

Tâches à accomplir :

Une parcelle de maïs semences est composée de lignes de géniteurs mâles semées en alternance avec des lignes de géniteurs femelles. La proportion entre les plantes mâles et femelles constitue le dispositif de semis.

Épuration :

En cours de végétation, des épurations sont nécessaires pour obtenir la meilleure pureté possible de production. Pour éviter toute contamination lors de la fécondation entre les lignées mâles et femelles, il faut arracher toutes les plantes aberrantes ou différentes du type parental

Les plantes chétives et les talles doivent être arrachées, car ils peuvent être préjudiciables à la conduite de la culture. En effet, les panicules situées à faible hauteur sont dissimulées dans le feuillage, et peuvent être oubliés lors de la castration.

Castration ou écimage :

La castration consiste à supprimer les panicules mâles des plantes sur les rangs femelles. Elle peut être réalisée manuellement, ou à l’aide de machines à castrer fonctionnant selon deux principes :

  • Les couteaux : des lames coupent le sommet de la plante pour éliminer la panicule,
  • Les rouleaux ou pneus : les feuilles apicales de la plante sont arrachées, entraînant avec elles la panicule.

La castration est la phase essentielle de la production de maïs semence. Une seule panicule oubliée sur un rang peut fournir jusqu’à 5 millions de grains de pollen qui risquent, par autofécondation, de donner des semences non conformes. Des comptages par sondage des fleurs oubliées permettent de s’assurer d’une bonne castration.


Ce que l'agriculteur attend de moi :

  • Savoir travailler en équipe
  • Bonne condition physique,
  • Il a une bonne dextérité et acuité visuelle,
  • Il a le sens de l’observation et sait prendre les décisions nécessaires sur la plante en fonction des connaissances qu’il en a,
  • Supporter les variations de température et conditions climatiques

Les conditions de travail :

  • Pénibilité du travail,
  • Contraintes de sécurité et de prévention,
  • Contraintes liées à l'hygiène agroalimentaire,
  • Esprit d'équipe et respect des consignes ;
  • Organisation et initiative, autonomie,
  • Horaires décalés et travail le week-end,

Je peux apprendre :

  • Sur l’exploitation en 1 jour.

Rémunération :

Votre employeur a l’obligation de vous verser une rémunération minimale fixée par la loi, correspondant au SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

Le SMIC horaire est actuellement (février 2016) de 9,67 € brut.

Attention, cette rémunération minimum est minorée de :

  • 20 % si vous êtes âgé de 16 à 17 ans
  • 10 % si vous êtes âgé entre 17 et 18 ans

Période :

Semi :

  • De Avril à Mai,

Épuration :

  • De Juin à Juillet,

Castration :

  • De Juillet à Août.