Fiche emploi saisonnier : Taille et cueillette des prunes

Tâches à accomplir

Le prunier est un arbre fruitier de petite taille (3 à 8 m). Qu’il soit mirabelle, quetsche, valor, miraclaude ou encore Thames Cross, le prunier est un arbre capricieux, difficile à maîtriser.

On distingue trois sortes de taille :

Le prunier est sensible aux maladies, réalisez des coupes bien lisses avec des lames bien aiguisées pour le sécateur. Pour les branches plus grosses, utilisez une scie.

  • La taille de formation, avant l’entrée en production de l’arbre,
  • La taille de fructification, qui a lieu en automne,
  • La taille d’entretien.

Taille de formation :

Elle permet de former la charpente de l’arbre avant que l’arbre ne soit productif, soit durant les 3 années suivant la plantation du prunier. Elle a uniquement pour objet de donner sa forme à l’arbre : hauteur du tronc, nombre et orientation des branches charpentières. Soyez donc particulièrement attentif à vos interventions, car elles sont déterminantes pour la structure définitive de l’arbre.

Taille de fructification :

C’est ainsi qu’on appelle l’opération de taille d’automne. Elle a pour objectifs de favoriser l’entrée de l’air et de la lumière, de prévenir le développement des maladies, d’entretenir et renouveler les branches fruitières qui permettront d’obtenir une production de qualité. Les années de forte production, vous éclaircissez les fruits.

Taille d’entretien :

Cette taille d’entretien a lieu tout au long de l’hiver, hors période de gel :

  • Retirez les fruits qui sont restés sur l’arbre,
  • Supprimez le bois mort et les branches fragiles,
  • Supprimez les gourmands qui se développent au pied de l’arbre et ne produisent rien,
  • Appliquez un mastic de cicatrisation.

Cueillette :

La cueillette manuelle à l’aide d’une gaule, d’un escabeau ou d’une échelle double est souvent utilisée en complément de la récolte mécanique. Une personne ramasse entre 80 et 120 kg/heure. Le fruit se récolte mûr, car une fois cueillie la prune ne mûrit plus. Il faudra en moyenne 3 à 4 passages sur chaque parcelle pour ne récolter que les fruits les plus mûrs.

Attention : Le fruit évolue vite et attire les guêpes. Vous devez ramasser les fruits pourris tombés au sol afin d’éviter la propagation des champignons (moniliose).

Le triage :

Après le séchage, l’opération de tri est très importante, car elle permet d’écarter les fruits fendus, blessés ou tachés et les fruits mal séchés. Cette opération s’effectue à la main, sur des tapis de triage ou sur les claies de séchage avant le stockage.

Autres fiches métiers