Vendanges 2018 : un cru qui s’annonce prometteur !

Posté le 11 septembre 2018

Catégorie: Actualité de la vigne et du vin Boissons alcoolisées Oenologie Vie de filière Vie de l'entreprise Viticulture

Des grappes nombreuses (en moyenne 25% de plus qu’en 2017), un état sanitaire qui frôle la perfection, une richesse en sucre et en arômes au-dessus de la moyenne : le cru 2018 s’annonce comme une grande année.

Avec un printemps pluvieux puis un été caniculaire, le raisin a mûri très rapidement. Pris de court dans certaines régions, notamment en Champagne, les viticulteurs ont dû s’adapter rapidement pour organiser les vendanges en avance, et ce dès le mois d’août !

En seulement 25 ans, la date « officielle » des vendanges a avancé de 10 jours en France, du fait du changement climatique. Malgré cela, on ne recense que 5 débuts de vendanges en août (2003, 2007, 2011, 2015 et 2017). L’année la plus précoce étant 2003.

Oui, c’est l’avantage de la vigne : elle aime le soleil, contrairement à d’autres cultures agricoles. Et la chaleur aide à sécher les moisissures qu’ont subi certains vignobles, avec le mildiou. C’est le cas notamment pour les viticulteurs bio, les plus exposés à ce champignon, qui ne peuvent utiliser des fongicides chimiques pour s’en débarrasser.

Mais attention, la vigne reste délicate et si les températures élevées persistent avant la fin des vendanges cela pourrait provoquer des accélérations dans la maturité et par conséquent des déséquilibres.

En cette année 2018, les viticulteurs, qui avaient dû faire face en 2017 à la plus petite récolte depuis 1945, pourront enfin reconstituer leur réserve interprofessionnelle, pour anticiper d’éventuels aléas climatiques les années futures.

Une certitude, la viticulture devra s’adapter pour faire face à ces phénomènes météorologiques : réduire l’effeuillage pour protéger les raisins du soleil, espacer davantage les plants de vigne pour permettre aux racines d’aller puiser l’eau plus en profondeur, mettre en place de nouvelles mesures pour que le raisin reste frais avant d’arriver au pressoir, etc… Certaines parcelles devront probablement être orientées vers le Nord pour ne pas trop subir la chaleur. Or, par exemple dans la région de Bordeaux, la plupart sont tournées vers le sud.

Le réchauffement climatique bouleversera les vendanges. Il commence déjà petit à petit…

Vous souhaitez effectuer les vendanges? Consultez notre fiche-métier pour tout savoir sur cet emploi saisonnier , en cliquant ici !

Voir les nouveautés