NÉONICOTINOÏDES: Pourquoi leur interdiction?

Posté le 13 septembre 2018

Catégorie: Actualité du monde agricole. Législation et Economie

Depuis le 1er Septembre 2018, les néonicotinoïdes sont interdits d’utilisation.

Mais au fait, c’est quoi les néonicotinoïdes ? Pourquoi les interdire ? Sont-ils dangereux pour l’homme ?

Focus sur ces substances qu’on appelle les « pesticides tueurs d’abeilles ».

Qu’est-ce que les néonicotinoïdes ?

Employés principalement en agriculture, mais aussi par les particuliers, ces produits toxiques sont utilisés comme insecticides pour lutter contre les insectes ravageurs en agissant directement sur leur système nerveux. Au contact de ces substances, les insectes restent paralysés puis meurent.

Pour l’histoire, le premier néonicotinoïde a été découvert par Shinzo Kagabu en 1985 (Bayer, Japon). Et à ce jour, aucun autre pesticide n’a connu un tel succès en si peu de temps. Un tiers des insecticides utilisés dans le monde sont des néonicotinoïdes, principalement vendus par Bayer et Syngenta.

Pourquoi les interdire ?

Leur utilisation au niveau mondial impacte tous les insectes, qu’ils soient ravageurs ou non. C’est particulièrement le cas des abeilles.

Même à doses trop faibles pour les tuer directement, les néonicotinoïdes agissent sur leur capacité de reproduction, leur sens de l’orientation, leur faculté d’apprentissage, etc…

Étonnamment, plutôt que d’agir comme répulsif, ces néonicotinoïdes attirent les abeilles, selon une récente étude! Tel un fumeur dépendant à la nicotine, dont sont dérivés les néonicotinoïdes comme leur nom l’indique.

Ainsi, chaque année, 30% des abeilles (qui pour rappel contribuent à la pollinisation des plantes…) et d’autres catégories d’insectes disparaissent.

Et ce n’est pas le seul impact sur l’environnement …

Solubles, ces substances sont emportées vers les cours d’eau en cas de pluie, et par conséquent les polluent en surface.

En s’infiltrant dans la terre, elles contaminent aussi les autres espèces qui y vivent : c’est le cas notamment du ver de terre, indispensable à la fertilisation naturelle des sols. S’en suit la contamination de leurs prédateurs : les oiseaux, et ainsi de suite…

Sont-ils dangereux pour l’homme ?

Perturbateur endocrinien, le néonicotinoïde est cancérigène et peut se retrouver à petite dose dans l’assiette du consommateur.

Plusieurs tests ont pu prouver qu’il affectait le développement du cerveau humain en augmentant le risque d’autisme et de troubles de la mémoire.

Ces néonicotinoïdes sont désormais interdits d’utilisation par les particuliers et les agriculteurs depuis le 1er Septembre 2018. Certaines dérogations restent cependant possibles jusqu’en 2020.

Pour en savoir plus sur l’Arrêté du 9 août 2018 abrogeant les mesures de lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux impliquant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à base de substances de la famille des néonicotinoïdes, cliquez ici

Voir les nouveautés